Où en est la cause de Rosalie?

La cause est-elle en bonne voie?

portrait-rosalie-490

Rosalie Cadron-Jetté
Vitrail de Guido Nincheri
Musée des Sœurs de Miséricorde

En novembre 1990, la cause de Rosalie Cadron-Jetté a été enregistrée au protocole de la Congrégation pour la Cause des Saints à Rome (CCS).En juin 1992, les 18 volumes des Actes du Procès diocésain ont été envoyés à la CCS et le Décret de validité des Actes du Procès diocésain a été signé en janvier 1993.En juillet 1994, la Positio, écrite en 2 volumes, relatant l’héroïcité des vertus de Rosalie Cadron-Jetté a été déposée à la CCS.

La Positio a été étudiée à Rome par des comités d’experts de la Congrégation pour la Cause des Saints. La cause de Rosalie a été approuvée, dans un premier temps, en mars 1996, par un comité d’experts historiens, puis en novembre 2011, par un comité d’experts théologiens.
Le 3 décembre 2013, les Cardinaux de la Congrégation pour la Cause des Saints se sont rencontrés à Rome pour rendre le verdict final sur l’héroïcité des vertus de la Servante de Dieu Rosalie Cadron-Jetté.

Le 9 décembre 2013, le Pape François ordonne la promulgation du décret reconnaissant les vertus héroïques de la Servante de Dieu Rosalie Cadron-Jetté, la faisant ainsi VÉNÉRABLE dans l’Église catholique.

On espère maintenant voir la Vénérable Rosalie Cadron-Jetté être béatifiée. La béatification représente en fait une étape vers la canonisation. Pour que Rosalie soit béatifiée, il faudra qu’un miracle lui soit attribué. En d’autres mots, il est nécessaire qu’une guérison exceptionnelle et inexplicable dans l’état des connaissances actuelles survienne, et que ces faits prodigieux soient attribués à l’intervention directe de Rosalie.

Cette dernière sera alors déclarée bienheureuse, à l’issue d’un procès canonique. Lorsque cela se produira, on pourra la vénérer publiquement et non plus seulement en privé, individuellement. Il faudra un deuxième miracle attribué à Rosalie pour qu’elle parvienne à la sainteté.

C’est la Congrégation pour la Cause des Saints qui se prononcera en dernier ressort sur la validité des faits extraordinaires présentés devant elle et décrétera que Rosalie a bien accompli un miracle.

En attendant, il faut prier Rosalie, lui confier nos difficultés, avoir confiance en elle et la faire connaître par un nombre toujours croissant de personnes. Peut-être un jour un miracle se manifestera-t-il, en faveur de personnes confiantes en Rosalie et en son intercession.